Anne-Sophie Carrier, Présidente du Syndicat des Apéritifs à Croquer revient sur les faits marquants de l’année 2017 pour le syndicat et sur les projets qui vont se réaliser en 2018.



Quel événement a été particulièrement marquant pour votre syndicat en 2017 ?

En 2017, le syndicat des apéritifs à croquer a souhaité promouvoir le moment de l’apéritif. On a effectivement la chance d’avoir des produits qui sont présents lors d’un moment qui compte beaucoup pour les Français. Ils y sont très attachés. C’est un vrai vecteur de lien social. On s’est dit que le rôle du Syndicat était aussi de contribuer à faire rayonner ce moment apéritif et à ainsi mettre en valeur le rôle de nos produits.

Comment cela s’est-il concrétisé ?

 L’apéritif est aussi un moment qui est en pleine mutation, comme beaucoup de choses aujourd’hui. C’est la raison pour laquelle nous avons travaillé avec l’institut de tendance de référence, Nelly Rodi, qui a réalisé une grande étude quantitative, afin d’en savoir plus sur les habitudes et les attentes des Français en la matière. Nous avons aussi travaillé avec des influenceurs, des sociologues. Et le résultat, ça a été un contenu extrêmement riche, très nouveau, organisés autour de 3 tendances, qui nous a amenés à écrire le Manifesto de l’Apéro, qu’on a communiqué à l’ensemble des journalistes lors d’un événement presse assez original, qui se voulait à l’image de ce moment apéro : informel, convivial, très interactif.

bretzel2

Quels ont été les principaux résultats ?

Le résultat ça a été 200 retombées presse, avec des papiers extrêmement qualitatifs. On était ravis de ce premier résultat. L’étude a montré que les Français étaient très attachés à ce moment : l’apéritif est perçu par 81 % des Français comme un acte de résistance positive et 89,3 % des Français en organise régulièrement.

 apéro manifesto  

Et en 2018 quelles actions prévoyez-vous ?

Nous allons faire dans la continuité, creuser des sillons. Sur la promotion du moment apéritif, on va capitaliser sur tout le contenu qu’on a récolté en 2017 avec désormais une stratégie qui va beaucoup plus cibler les réseaux sociaux. Sur l’axe profession responsable, on a envie d’aller un cran plus loin et d’engager l’ensemble des acteurs de la profession autour d’une charte de déontologie et de bonnes pratiques. Et enfin, pour avoir toujours un coup d’avance, nous avons réalisé une étude pour projeter le moment apéritif à 10 ans et commencer dès maintenant à étudier les implications pour le Syndicat.

Pour consulter le Manifesto Apéro : http://www.alliance7.com/manifesto-apero/