32. Promotion du petit-déjeuner

SOLUTION N°32

Rétablir des campagnes de promotion du petit-déjeuner, en grave perte de vitesse chez les enfants.

En 2013, le CREDOC montrait que le petit-déjeuner était en fort déclin et notamment chez les enfants. En effet, 29% d’entre eux sautaient au moins un petit-déjeuner sur sept jours, alors qu’ils n’étaient que 11% dix ans plus tôt. Ceci traduit une modification des modes de vie, qui plus est dans un contexte économique difficile, ayant pour conséquence un effritement du rituel d’une prise familiale du petit déjeuner. En 2015, les syndicats céréaliers de L’Alliance 7 ont demandé au CREDOC de mener une enquête auprès de 500 enseignants sur la prise du petit-déjeuner par les écoliers avec un focus sur ceux étant scolarisé en Réseaux d’Education Prioritaire (REP). Les résultats sont sans appel : un enseignant sur deux déclare avoir au moins avoir un enfant ne prenant pas de petit déjeuner dans sa classe. Ce phénomène toucherait en moyenne 3 élèves par classe hors REP et 5,2 élèves par classe en REP+.

Ce repas est pourtant l’un des fondements du modèle alimentaire français et fait partie intégrante des recommandations alimentaires du Plan National Nutrition Santé. Au moment où l’attention est portée sur le matin comme temps privilégié de l’apprentissage, s’intéresser au petit-déjeuner c’est se soucier de la réussite de chaque élève, quelle que soit son origine sociale.

Solution précédenteSolution suivante

Partager par mail

espace presse

accès adhérent

mot de passe oublié ?

Rester connecté

Les formations 2017

Les formations 2017

Agenda

Aucun événement à venir prochainement.

Twitter

  • épicerie&diététique @LAlliance7

    J-4 avant la Matinale Business du 24/11 avec @iriworldwide sur la situation des marchés des produits de grande… https://t.co/nTk9wJl4kW