dietetique

Michel Bégaud, Président du Secteur Nutrition clinique au sein du Syndicat Français de la Nutrition Spécialisée (SFNS) dresse le bilan de 2017 et annonce les projets de 2018.



Quelles sont les activités de votre secteur ?

C’est avant tout 8 entreprises fortement engagées dans un métier qui est celui de la production et du développement de produits de nutrition orale ou entérale, pour des patients qui ont des besoins spécifiques qui sont dénutris. Donc , on met au point ce type de produits pour lutter contre cette maladie qui est extrêmement importante en France : la dénutrition. Cela consiste à apporter à des patients des besoins spécifiques en protéines, en calories et en sucres.

Et en 2018 quelles actions prévoyez-vous ?

La première priorité sera de lutter encore plus efficacement contre la dénutrition et aussi continuer à aider les acteurs qui sont déjà en place : les familles, aidants, universitaires, hôpitaux, pour renforcer les actions communes, notamment aux côtés d’un Collectif de lutte contre la dénutrition qui devient de plus en plus actif. Si j’avais un objectif très ambitieux pour 2018, ce serait d’avoir un plan national de santé autour de la dénutrition qui permette de mieux lutter contre cette maladie.

Avez-vous un message à faire passer sur les enjeux de votre activité ?

Si vous devez retenir un seul message, c’est que la dénutrition est une maladie qui existe, qui a de graves conséquences et doit tous nous concerner au quotidien. J’aimerais mobiliser l’ensemble des acteurs et des ressources, y compris les entreprises de la nutrition clinique pour lutter contre cette maladie.