Mercredi 31 janvier, s’est tenue la soirée des Vœux de L’Alliance 7, en présence de nombreux invités. Après le discours de la Présidente, Catherine Petitjean, les participants ont pu échanger autour d’un cocktail élaboré avec de nombreux clins d’œil à nos professions.

Ci après, le discours des vœux de Catherine Petitjean, Présidente de L’Alliance 7 (seul le prononcé fait foi):

Mesdames et Messieurs, Chers amis,

Je suis très heureuse de vous accueillir en ce dernier jour du mois de janvier pour célébrer ensemble cette nouvelle année. L’Alliance 7 est la dernière du marathon des cérémonies. On pourra dire que nous avons gardé le meilleur pour la fin. Merci de nous avoir conservé un peu de votre précieux temps.

Avant de faire un rapide bilan de l’année 2017 et de nous projeter sur 2018, je souhaite formuler pour vous-même et ceux qui vous sont chers mes meilleurs vœux de bonheur, de santé bien sûr, d’épanouissement et de réussite. Vivez et vivons nos rêves. Très belle année 2018 à vous tous.

Le 31 décembre 2017, le Président de la République, Emmanuel Macron, a débuté ses vœux en nous appelant pour 2018 à la cohésion sociale et à l’engagement. En réponse à ce qu’a connu notre pays ces dernières années, nous avons un besoin évident de prendre soin de notre société et de tous ceux qui la composent. Le nouveau Gouvernement a enclenché ce mouvement. Nos entreprises le perçoivent. Et c’est vrai que nous sentons comme un vent nouveau. Lors de ses vœux, Emmanuel Macron a posé à chacun d’entre nous une question très directe : Demandez-vous chaque matin ce que vous pouvez faire pour votre pays ? Les entreprises de l’épicerie sucrée et de la nutrition spécialisée lui répondent « Présents ! Tous debout ! » comme le dit d’ailleurs notre carte de vœux. Car, Monsieur le Président de la République, nous le savons tous : pour être En Marche, il faut d’abord être Debout !

Et en 2017, nous étions déjà En Marche ! En prenant le recul que m’a offert la trêve des confiseurs, j’ai pu mesurer les résultats que nous avions parcouru ensemble ces derniers mois : Nous avons été mobilisés par 7 crises alimentaires ou sectorielles (comme celle du Fipronil et du beurre). Nous avons contribué à l’élaboration de plus de 15 réglementations en France et en Europe. Nous avons signé 5 accords avec les partenaires sociaux dont 3 en interbranches. Et bien sûr, nous avons conduits tous nos projets syndicaux.

Je souhaite donc ici remercier les administrateurs des syndicats pour leur implication, l’équipe des permanents de L’Alliance 7 qui réalise un travail énorme au service des syndicats et de la communauté. Et bien sûr Florence Pradier, sa Directrice Générale, pour son engagement permanent.

Je souhaite également plus nommément remercier les Présidents des syndicats de L’Alliance 7. Ceux qui sont présents ce soir :

  • Muriel Koch(R), du Secteur Français des Aliments de l’Enfance
  • Michel Bégaud, des Entreprises de la Nutrition Clinique
  • Jean-Philippe André, des Confiseurs de France (Remarquez ce très beau nouveau nom du Syndicat de la Confiserie)
  • François Rouilly, pour le Syndicat Français des Céréales du Petit-Déjeuner
  • Miloud Benaouda, pour le Syndicat de la Panification Croustillante et Moelleuse
  • Anne-Sophie Carrier, pour le Syndicat des Apéritifs à Croquer
  • Patrick Poirrier, du Syndicat du Chocolat
  • Et un nouveau venu dans notre fédération qui portera en 2018 à 12 le nombre de professions de L’Alliance 7 : le Syndicat National des Fruits Secs, représenté par Christine Flèche

Je salue et remercie aussi ceux qui n’ont pas pu être avec nous ce soir mais qui le sont par le cœur :

  • Vincent Michaud, du Syndicat Français des Miels
  • Didier Suberbielle, du secteur de la Diététique Adulte
  • Charles-Antoine de Fougeroux, des Fabricants de Biscuits et Gâteaux de France
  • Nicolas Peyresblanques, du Syndicat Français du Café

Merci à vous tous. Vous êtes tous au service du collectif ! Rien ne se ferait sans vous. Et je suis fière d’être la figure de proue de ce noble équipage.

Je veux également remercier nos administrateurs qui ont été particulièrement sollicités en 2017 pour participer aux Etats Généraux de l’Alimentation de juillet à décembre aux côtés de l’ANIA : Jean Torchia, Giampaolo Schiratti, Miloud Benaouda, Jérôme François, Laurence Peyraut et Sylvie Chartron. Ils n’ont pas ménagé leurs peines pour parvenir à faire entendre la voie des Industries de l’Agroalimentaire et de nos secteurs.

Merci à l’ANIA qui a été notre porte-voix pour les EGA : Jean-Philippe Girard, Catherine Chapalain et leurs équipes ont réussi à orchestrer nos voix pour être entendues par le Gouvernement.

Le projet de loi présenté ce matin en Conseil des ministres reprend les propositions de nos industries! Nous en sommes heureux et attendons l’issue parlementaire, pour en finir enfin avec la guerre des prix qui est préjudiciable aux agriculteurs et aux industriels. Nous nous sommes engagés. Nous avons des résultats. Cette méthode fonctionne. Maintenant que nous l’avons essayé, il nous faut l’adopter. C’est donc le moment ou jamais pour les entreprises de nos secteurs de s’engager.

Lorsque j’ai été élue Présidente de L’Alliance 7 il y a maintenant 2 ans, j’ai tout de suite porté ce message : «Être engagé, ce n’est pas se cacher derrière son petit doigt quand il y a un sujet qui dérange». Il faut assumer ce que l’on est, affirmer ce que l’on souhaite, et être fier de ce que nous sommes.

Je continue plus que jamais à le penser. Davantage encore dans ce nouveau temps politique que nous connaissons.

Nos engagements sont tout d’abord individuels. C’est ce que nous faisons chaque jour en tant que citoyen pour faire fonctionner notre pays. C’est aussi ce que nous faisons avec nos équipes au sein de nos entreprises. L’engagement c’est également au sein des organisations collectives. Des femmes et des hommes qui prennent de leur temps de vie personnelle et professionnelle pour réfléchir et agir ensemble. Le collectif au sein de L’Alliance 7 c’est ce qui nous porte. Reconnaissons que nous sommes des professions prêtes à s’engager pour répondre aux nouvelles attentes des consommateurs qui sont multiples et parfois il est vrai contradictoires. Le client n’est-il pas roi ? Ayons toujours en tête une expression à la mode en ce moment dans les rayons : C’est qui le patron ? Notre patron c’est le consommateur citoyen !

Notre Fédération, L’Alliance 7 avec ses syndicats tient un cap pour 2018 et va redoubler d’efforts. Nous avons placé 2018 sous le sceau du volontarisme. Oui, Tous debout ! Engagés pour des professions responsables. Je nous crois capable d’aller plus loin sur des engagements collectifs dans chacune de nos catégories. Nous devons être transparents. Montrer ce qui fonctionne. Ouvrir nos sites de production. Expliquer nos expérimentations. Reconnaître nos difficultés. Valoriser nos réussites. C’est ce qui nous donnera de la crédibilité auprès des pouvoirs publics, de nos partenaires et surtout de nos consommateurs. Nous devrons convaincre, tant la confiance des consommateurs envers nos entreprises est altérée. Les crises alimentaires successives ont creusé le fossé de la confiance.

Nous ne pouvons adopter la politique dite de la sagesse des 3 singes : ne pas vouloir voir ce qui pourrait poser problème, rien vouloir dire de ce qu’on sait pour ne pas prendre de risque et ne pas vouloir entendre pour pouvoir faire « comme si on ne savait pas ». Notre arme n’est pas de faire de la communication avec des pages de publicité, de la com’, ou de s’engager avec des mots qui vont bien. Notre arme ce sont des engagements concrets. L’Alliance 7 a décidé pour 2018 de prendre les armes. Je vous rassure : pacifiquement ! En prenant des engagements forts pour le « Bien Vivre ». Il s’agit de se faire plaisir, en mangeant de tout raisonnablement et en faisant attention à son hygiène de vie. En 2017, nous avons déjà recensé les engagements individuels des entreprises déjà pris.

Mais en 2018, nous irons plus loin. Tout d’abord, sur la qualité de nos produits : nos consommateurs sont de plus en plus méfiants à l’égard de certains ingrédients. Notre enjeu 2018 sera de continuer la reformulation de nos produits. Nous travaillerons dans ce sens, par syndicat, pour des engagements collectifs. Les grandes entreprises aideront les plus petites. Nous jouerons à plein notre rôle de fédération et de syndicat en mutualisant tous nos efforts. Nous irons également plus loin en matière de prévention : nous devons valoriser nos produits auprès des consommateurs de manière responsable en améliorant nos engagements sur la publicité. Et enfin dans le domaine social. L’année 2018 sera, vous le savez, marquée par les réformes de la formation et de l’apprentissage. Nous nous engagerons donc aussi sur ces enjeux, pour nos collaborateurs et l’attractivité de nos métiers.

Comme vous pouvez le constater, nous avons de très beaux chantiers à l’horizon qui marqueront notre volontarisme en 2018.

Dans quelques instants, nous allons découvrir notre cocktail traditionnel de bonne année. Nous vous l’avons préparé cette année avec de nombreux clins d’œil à nos professions. Le buffet est garni de sucettes de poulet croustillant au miel, de petits pots de veloutés de fruits exotiques ou encore de pain d’épices grillé avec son chutney de butternut !

Vous le savez, le changement réserve de bonnes surprises. En 2017, nous avons changé de Président ! Lui aussi apprécie nos produits. Nous avons donc pu compléter l’exposition que nous avions créé l’an passé…en ajoutant un Président !

Pour 2018 je souhaite tout simplement vous dire : Restons en marche, tous debout et engagés !

Je vous souhaite une bonne soirée.