Vincent Michaud, Président du Syndicat Français des Miels (SFM), revient sur les réussites de 2017 et annonce les projets de 2018.

miels



Le Syndicat Français du Miel (SFM) regroupe des entreprises qui conditionnent du miel pour des magasins qui vont le vendre ensuite au détail mais également pour des industriels qui vont utiliser le miel comme ingrédient. Le SFM regroupe une dizaine d’entreprises PME, 1 ETI, qui sont des entreprises familiales. L’ensemble de ces entreprises commercialise un peu plus de 50% du miel en France.



Quelle événement a été particulièrement marquant pour votre syndicat en 2017 ?

Nous avons organisé une conférence de presse qui a permis de faire savoir aux médias que le syndicat s’occupait véritablement de la qualité du miel. C’était la première fois que nous nous exprimions. Les médias ont été très étonnés de découvrir le métier de conditionneur. En effet, le miel est un produit qui nécessite un contrôle très strict car la qualité d’un miel n’est pas liée à son origine géographique mais aux techniques apicoles et aux zones de butinage de l’abeille. Seule une analyse permet de définir si un miel est conforme ou non conforme, de qualité ou non.



Quels ont été les principaux résultats ?

Suite à cette communication, il y a eu des résultats intéressants : 2 dépêches, une douzaine d’articles dans la presse, une émission radio. Il y a eu un réel intérêt des journalistes par rapport à cette question de la qualité et de l’analyse du miel.



En 2018, quelles actions prévoyez-vous ?

2018 sera une année très importante pour le SFM car il y a eu récemment la création d’INTERAPI, l’interprofession des métiers du miel. INTERAPI a un énorme travail à réaliser car elle rassemble des apiculteurs, des conditionneurs, la distribution et il y a beaucoup de points de convergence qui vont permettre de développer la commercialisation des miels Français. Il y a également une information importante à donner aux consommateurs. De plus, il est important qu’à l’intérieur d’une filière, les acteurs se parlent entre eux de façon à faire un travail positif, constructif qui va apporter un bénéfice à toute la filière.



Suivez toutes les actualités du Syndicat et de la filière sur son nouveau compte Twitter :